Rupture Douce 06

Les imposteurs agiles

Le nouveau Tome de Rupture Douce est disponible !!!

550 pages, 40 contributeurs, de nombreuses illustrations pour nous livrer de nombreuses pépites en matière d'agilité et de transformations agiles.

Préface épatante de Pierre Blanc-Sahnoun

Auto-édition sur lulu.com, 15€ HT
(coût de fabrication 10€
+ 5€ qui seront reversés aux resto du coeur.
Pour mémoire 536€ = repas
pour une famille de 4 pour tout l'hiver)

4ème de couverture

Au cours  des cinq derniers tomes,  en proposant à plusieurs personnes d'écrire dans Rupture Douce,  il ne fut pas rare d’entendre "je n'ai rien d'extraordinaire à raconter", "je ne suis pas légitime pour cela", "je ne sais pas écrire", etc ...

 

C'est ce qu'on appelle subir le syndrome de l'imposteur..

 

L'idée première du tome 06 fut donc d'inviter et aider ces personnes à écrire, car bien, souvent,
en les faisant parler un tout petit peu, elles ont de très très belles pépites dans leurs mains ;)

 

Puis voilà que la sérendipité s’est invitée parmi les auteurs,en nous livrant aussi des  histoires d’imposture agile (faux agile, zombie scrum..). 
Intéressant d’accueillir tout cela :)

 

Dans vos mains, vous tenez une nouvelle collection d’histoires épatantes, toutes authentiques.
Vous disposez ainsi d’un beau matériel pour enchanter vos prochaines journées.

 

Laurent SARRAZIN

Les imposteurs du Tome 06

TEXTES

Anne-France Bardoux - Aliocha Iordanoff - Alexis Nicolas -Axelle Milochevitch - Barbara Gory - Claude Andrieux - David Beck - David Desfougères - Emmanuel Etasse - Emmanuel Gué - Éric Patrizio - Fabrice Bloch - François Dupuis - Frédéric André - Geoffrey Etwein -Guillaume Dutey-Harispe - Guillaume Patry - Henri Giordano - Jean-Baptiste Bernard -Jean-Louis Crabos - Kevin Boquet -Kervin Kueny - Lionel Pillard - Laurent Sarrazin -Manuella Chainot-Bataille - Magalie Le Gall - Nathalie Ferron - Nicolas Leconte -Pascal Pezard - Sylviane Luong - Ségolène Porot -Thomas Morisse - Vanessa Humphreys - Yoan Thirion - Yves Convert

ILLUSTRATIONS
Philippe Ensarguet (la couv')
Anne-Cécile Callejon

La Gribouille Académie : Jean-Pierre Bonnafous, Sophie Benoit,Tiphaine Bosdeveix, Emeline Parizel

CORRECTIONS ORTHO-SYNTAXIQUES
Ludovic Leroy

Préface

C’est un honneur pour le vieux guerrier que je suis d’être invité à préfacer ce sixième opus de Rupture Douce – quel beau titre paradoxal. Son thème sur le « syndrome de l’imposteur » est tellement pertinent qu’il m’est apparu tout d’abord comme un message personnel de l’univers à mon intention. Car pour un coach, consultant, pote à Gilles, praticien narratif, accompagnateur, etc., il ne faut pas voir ce syndrome comme un symptôme, bien au contraire.

Se demander si l’on n’est pas un imposteur, essayer d’interroger la position qui nous permet d’intervenir dans la vie des autres, c’est une question inconfortable qui taraude tous les coachs, à un moment ou un autre de leur voyage vers cet étrange métier. Cesser de se la poser, c’est prendre le risque de devenir un expert, engoncé dans sa carapace de certitudes, perché sur le piédestal friable du privilège.

Ce n’est donc pas un hasard si ce numéro de Rupture Douce a suscité une telle levée de stylos. Se vivre comme expert, ce n’est pas très facile si l’on est honnête intellectuellement ; en revanche, se vivre comme imposteur, nous l’avons tous expérimenté un jour ou l’autre.

D’où cette formidable polyphonie des potes à Gilles, où la rigueur de la démarche et des réalisations est mise en abyme et enrichie par cette idée géniale de parler depuis cette posture d’imposture. Car chez les Agiles comme chez nous autres les Narratifs, le savoir ne descend pas du ciel, il est toujours incarné, enraciné dans l’histoire particulière de celui ou celle qui le partage. Proposer cette vision du hors-champ, c’est à la fois honorer l’intelligence du lecteur et lui proposer de devenir partenaire, et même co-auteur du texte. Voilà donc des ruptures qui relient, traversées au-delà de leur diversité par cette grande honnêteté de dire ses doutes et ses limites et bon sang, ça fait du bien de voir des coachs qui ne se prennent pas pour Socrate ! Mais en plus de l’honnêteté intellectuelle, on trouvera dans les pages qui suivent de l’aventure, de l’inspiration, de l’humour, du mystère… Bref, tous les ingrédients qui font que malgré son haut niveau professionnel, ce livre se lit plutôt comme un recueil de nouvelles policières.

Gilles peut être fier de ces imposteurs magnifiques, car il faut certainement être fort pour oser revendiquer ainsi ses fragilités !

Pierre Blanc-Sahnoun

Coach de dirigeants, poète d’entreprise

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now